Accueil » Actualités

Samedi 20 mai 2017 de 19h à 23h: La nuit des musées sur le thème de l'histoire de la Villa Junker. Entrée libre.

"Elle nous accueille dans ce qu'elle appelle la salle de réunion et qui est en fait la chambre de ma grand-mère. D'un côté vue sur le grand atelier de l'usine, de l'autre, sur le marronnier et, bordant la route cantonale le bâtiment du centre professionnel, camouflant l'échancrure qui se forme entre la Montagne de Moutier et celle de Moron, le "trou de la Marianne" comme nous l'appelions puisqu'il donne sur la France et dont la couleur du ciel était notre baromètre infaillible."

Ces mots sont ceux de feu Marianne Spozio, petite fille d'Henri Mancia qui a vécu dans la Villa Junker durant treize années. Au fil d'un texte chargé d'émotions et de souvenirs surprenants, elle décrit son enfance et sa préadolescence dans les murs de ce qui deviendra le Musée du Tour Automatique et d'Histoire de Moutier ("Retour au pays de la poupée mobile", édité aux éditions du Musée du Tour Automatique et d'Histoire de Moutier; encore disponible!). 

La nuit des musées fera honneur à cette villa Junker dont l'historicité l'inscrit inexorablement parmi les témoignages directs de ce que notre fondation souhaite présenter. Elle est simultanément écrin architectural au sein duquel se développe notre exposition et objet du passé qui participe étroitement à cette exposition. 

Nous verrons ensemble ce que pouvait être la vie au sein de cette auguste bâtisse, du temps de l'enfance et des prémices adolescents de Marianne Spozio, laquelle nous a livré de précieuses informations sur ce quotidien "à l'ombre du Graitery" et dans cette zone industrielle si marquée par l'histoire.

Pour la seconde année nous aurons le plaisir de collaborer avec l'animatrice Valgabonde qui proposera un panel d'activités destinées aux enfants et en adéquation avec le thème de la Villa Junker.

Comme à l'accoutumée, nous aurons l'occasion de vous offrir un petit apéro autour duquel nous pourrons vous présenter à l'envi les projets actuels et futurs de notre fondation. 

Nous nous réjouissons vivement de partager ces instants précieux avec vous et gageons que, suite à cette soirée plongée dans notre passé industriel, vous ne percevrez plus notre Villa Junker de la même manière. 

 

Le MTAH à l'honneur sur Télébielingue

Au lendemain du finissage de notre exposition "Lorsque trois machines rares témoignent du passé", le journaliste Thomas Loosli a reçu Stéphane Froidevaux pour le questionner à chaud sur ses impressions à propos de cet événement mais également sur l'actualité de notre fondation.

Voici le lien de l'émission afin que vous puissiez revivre ce petit entretien:

www.telebielingue.ch/fr/talk-du-13-mars-2017-0